« Donner à voir la transformation opérée au sein des activités de production, c’est juste essentiel. »

Typhaine Bernardin Baron

Chargée de communication pour l’Université de Lyon

Typhaine Bernardin Baron, Chargée de communication pour l’Université de Lyon, membre fondateur d’Ilyse a choisi de rejoindre le groupe projet « Communication & Visibilité » de la Fondation. 

Pourquoi avez-vous choisi d’agir avec Ilyse ?

Le fait que l’Université de Lyon soit membre fondateur d’une fondation telle qu’Ilyse a tout de suite attiré mon attention. Avant de devenir chargée de communication pour l’Université de Lyon, j’ai eu l’occasion de travailler pour le milieu industriel, aussi bien dans des structures privées que dans la fonction publique. À travers mes différentes fonctions, j’ai été sensibilisée à l’enjeu que représente la réindustrialisation des territoires, à l’impact direct sur le dynamisme économique et les perspectives d’avenir offertes par ce secteur. Ce n’était pas si évident, car pendant mes études supérieures, et a fortiori à l’école, l’industrie ne m’a jamais été présentée comme une voie de réussite.

Découvrir que des actions sont menées pour changer de regard sur ces métiers, déconstruire les a priori, donner à voir la transformation opérée au sein des activités de production, c’est juste essentiel. En tout cas, c’est ce qui a motivé mon intérêt pour la Fondation.

Mais ce qui m’a convaincue de m’engager, c’est le fait que la Fondation soit le fruit d’une alliance territoriale inédite entre les institutions territoriales que sont les métropoles de Lyon et de Saint-Étienne, les représentants de branches industrielles et des acteurs de la formation académique régionale et de l’enseignement supérieur et de la recherche. Faire converger les efforts de chacun vers un objectif commun, celui de reconnecter l’industrie à ses habitants, représente une initiative novatrice et pleine de bon sens pour le territoire.

On va vite, on confronte nos savoir-faire et on apprend les uns des autres.

Quelles actions menez-vous avec Ilyse ?

Si je peux agir pour Ilyse, c’est parce que, dès le départ, il a été décidé de faire appel à des personnes ressources des différentes structures impliquées dans la Fondation. J’ai donc proposé de mettre mes compétences au service du groupe projet communication, constitué de professionnels issus des membres fondateurs et partenaires d’Ilyse.

Ensemble, avec l’aide d’une agence de communication, nous avons travaillé à la création de l’identité de marque et éditoriale de la Fondation. Le premier outil réalisé est ce site Internet. Pour moi, c’est une expérience très riche et très concrète. On va vite, on confronte nos savoir-faire et on apprend les uns des autres. 

Qu’attendez-vous d’une telle fondation ?

La Fondation peut contribuer à développer la notoriété des bassins industriels de Lyon et Saint-Étienne en tant que territoires d’innovation mais également des établissements d’enseignement supérieur qui s’emparent des problématiques soulevées et s’impliquent dans différentes instances. Cette dynamique est bénéfique pour tous les acteurs, bien au-delà de nos frontières.

Ilyse pourrait être un exemple à suivre par d’autres bassins productifs et académiques. Enfin, à titre personnel, ou plutôt professionnel, j’espère, mais je ne doute pas, que les collaborations nées de ce groupe de projet vont continuer à enrichir ma propre expérience.

Haut de page Haut de page